Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bonjour !

Samedi 31 octobre. Dernier jour du mois, voici 30 jours que je n’ai pas volé… Le manque commence à se faire ressentir, les symptômes sont clairs : Je scrute la météo quatre fois par jour, les mains tremblantes avec des suées, des vertiges etc. 

 

Mercredi matin, de passage dans la campagne vexinoise, la situation était idéale : Belle brume d’évaporation maintenue au sol par une couche d’air froid bien dégagée (ciel bleu magnifique). Splendeur des paysages et stabilité assurée de l’air étaient au rendez-vous. En roulant vers ma réunion, j’espérais retrouver ces conditions samedi ou dimanche matin.

 

A la radio, la présentatrice météo (une spécialiste de la prévision puisqu’elle fait aussi l’horoscope, juste après) oiseau de mauvaise augure, annonce une dégradation pour le week-end. A croire qu’elle le fait exprès. 

Je change de station (ça lui coupera le sifflet à cette Maudite) et me console en pensant qu’elle a  lu le bulletin à l’envers (après tout, elle est peut être blonde) et que de toute manière, les prévisions à plus de 2-3 jours sont toujours erronées. Nous sommes à 4 jours de samedi, 5 de dimanche (j’adore les math !) les jeux ne sont donc pas faits, tout espoir est permis.

 

Mon optimisme modéré (nous avons tous une certaine propension à écouter et retenir les propos des Cassandres) a été récompensé. LE créneau s’ouvre LE samedi (c’est encore plus étroit que pour un tir d’Ariane !).

 

En route pour le terrain, je croise des alternances de nuages bas (posés sur la cime des arbres) et de brouillard (nuage très fainéant qui se pose directement sur le sol). Le temps d’arriver, de se préparer et le soleil, réchauffant tout cela, fait un peu « décoller » cette couche.

 

Enfin, je vole ! Je croise des oiseaux, je me fais rattraper par des barbules (petits nuages à la base des plus gros). Ca bouge un peu, ça vivote, ça monte tout seul parfois. Les sensations sont là, le spectacle est à mes pieds, autour de moi…

 

(Cliquez sur les clichés pour les agrandir)

 

 

 

Ma première rencontre avec les barbules ! Elles passaient comme de joyeux fantômes... 

 

 

Merci de votre visite !

 

Tantôt !

Tag(s) : #Paramoteur