Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Bonjour !

 

Samedi 18 août : L’apothéose !


Vous avez compris, j’ai volé !

 

J’arrive sur le terrain en même temps qu’Yves, Mickaël et leurs hôtes. Ils dinent en attendant le moment propice pour décoller. Je décline l’invitation à partager le repas (avec difficulté, j’avoue, vu les assiettes et le fumet !).

 

Il a fallu attendre presque 21h00 pour partir. Après cette superbe journée de canicule, le vent se montrait hésitant sur son gisement et sa force. Il a fini par choisir son camp, ce sera nord.

 

Je décolle dos voile, « impeccablement » me dira Yves à mon retour.

 

Le vol en local me ravit. Les champs de blé lâchent en continue de l’air chaud. Je monte sans forcer (et sans à-coup) et surtout la sensation de chaleur est très agréable.

 

Le coucher de soleil est magnifique. Pas de photo pour cette fois, j’ai préféré garder les mains sur les commandes.

 

L’atterrissage, lui, trahit un manque de pratique évident…

 

J’ai freiné trop haut et trop vite, j’ai été déséquilibré et pan ! Sur le flanc gauche.

Le quart en bas à gauche de la cage a morflé. Ouf ! Rien que de la tôle froissée, l’hélice est intacte le reste aussi, l’appareil est en état de voler.

Le pilote s’en sort blessé, au niveau de son amour propre principalement.

 

Je grogne d’avoir bêtement regardé le sol entre mes chaussures. C’est ce qui a déclenché mon erreur. Tout le monde sait qu’il ne faut pas faire ça, moi le premier.

 

Le plaisir de ce retour dans les airs, le bilan matériel et humain de cette cascade n’est pas bien méchant : le sourire revient. J’ai revolé, c’est ce qui compte.

 

On se salue, Yves, Mickaël et leurs hôtes partent.

 

Je reste seul quelques instants sur le terrain, savourant, avec les dernières lueurs du soleil, les murmures de la campagne. Les villages commencent à scintiller. Je rentre.

 

Tantôt !

 

Tag(s) : #Paramoteur