Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bonjour !

 

Dimanche 16 juin, jour de la fête des Pères, une journée super sympathique !

 

Cela fait un bien fou !

 

Imaginez ! Une journée qui commence tranquillement, un petit cadeau pour fêter les Papas, un bon repas pour fêter des retrouvailles familiales, une météo de rêve. Que demander de mieux ?!

 

Et bien cette journée du 16 juin, j'ai réussi la quadrature du cercle : Profiter de tout, de tous et terminer par un petit vol !

 

Oui ! Vous avez bien lu ! J'ai volé dimanche soir (sur le terrain d'Yves, pas au Monoprix). Un vol en mai, un vol en juin, mais quand va-t-il s'arrêter ?

 

Je suis arrivé vers 20h30 : pas un chat, pas un lièvre, pas un paramoteur, pas un brun de vent...Rien ne bouge dans la campagne, les nuages sont immobiles.

 

Sans être un grand spécialiste de la question, se profile un décollage dos voile et une course plus longue que d'habitude.

 

Je me mets donc en limite du terrain pour avoir toute la largeur de disponible, dernier check, élan, levé de la voile, contrôle visuel et... gaaaaaz

 

Mais ! Mais il y a du vent finalement ! Mais ? Mais dans quel sens ? 

 

Le 360° de rigueur ne m'apprendra rien de bien précis et j'ai un mal de chien à prendre de l'altitude... (le premier qui parle de régime est viré). Quelques petites restitutions font osciller la voile, rien de plus.

 

J'engage un petit tour du terrain, survolant l'extension de la carrière. Quand ils jouent au sable, eux, ils ne font pas semblant. Je ne montrerai pas cela à mes enfants, de peur qu'ils ne me réclament la même chose sur la plage cet été.

 

Je fini mon tour, viens me positionner pour l'atterrissage. si je veux respecter ma trajectoire du décollage, je dois survoler la partie la plus ancienne de la carrière. Je descend tout doucement, sur une bonne pente lorsque d'un coup, je perd de la hauteur très rapidement, comme si une rafale arrière accèlérait ma trajectoire et me faisait chuter.

Remise de gaz au ras de la barrière !Sans ça, ça passait pas...

 

J'efface tout le terrain et faits mon demi-tour au dessus des blés puis finalement je reviens poser.

 

j'ai posé proprement, pas trop dur, comme il faut.

 

Le seul truc, c'est que ma trajectoire de posé est exactement perpendiculaire à ma trajectoire de décollage... Cherchez l'erreur et adressez vos réponses à la rédaction qui se fera un plaisir de les décortiquer. Merci.

 

Un vol sympa de 15 minutes, sans photos, juste pour le plaisir de décoller les baskets du sol, de prendre un peu de la hauteur, du bon air, de belles sensations (très content de mon atterrissage, un peu ma bête noire).

 

Allez, j'ai menti. J'ai fait des photos du ciel et de la terre. Les voici, rien que pour vous !

 

DSC00060

 

DSC00061

 

DSC00062

 

DSC00066

DSC00069Oui, vous êtes toujours sur un blog qui cause paramoteur, la preuve, en image !

 

 

Tantôt !

Tag(s) : #Paramoteur