Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bonjour !

Je prend enfin le temps de mettre les quelques photos que j'ai prise lors du dernier WE de septembre. Vous avez eu un aperçu par les petites vidéos que j'ai déposé précédemment.

Un vol sympathique, le plus grand vol que j'ai réalisé pour le moment, pensez donc, 16,44 km (mesuré par le GPS) !

Pour faire durer le plaisir du vol, j'ai passé la soirée précédente à faire un log de nav avec la carte IGN au 25.000e, un double décimètre et un computer de vol. .

Les "vrais" paramotoristes me diront que je me complique bien la vie. Ils n'ont pas tort. Mais personnellement, j'aime bien !

Outre l'aspect masochiste d'un non matheu (les nuls en math, tous derrière moi !) ma démarche a deux buts bien précis :
- Suis-je capable de faire un log de nav correcte ? c'est aussi utile en navigation terrestre et maritime
- Quelles sont les performances réelles de mon paramoteur ?

J'ai eu la bonne surprise de constater que mes hypothèses prises pour la théorie se sont révélées à peu près exactes dans la pratique.

D'abord j'avais estimé, d'après les prévisions météo, que la période la plus propice au vol  s'étalait de 18 à 19h. Avant, les thermiques étaient encore trop présents, après on risquait une trop faible luminosité (même si la nuit aéronautique était fixée à 20h10). Bingo ! J'ai volé de 18h30 à 19h05 !

Le vent était prévu de NE de 7 à 20 km/h en soirée.

Sur la branche aller : En théorie, je suis parti sur un vent du NE de 10km/h et une vitesse propre de 30 km/h, soit une vitesse  sol de 20km/h. Le temps de vol estimé sur la branche aller était de 20 minutes. La pratique montre une vitesse sol un peu inférieure  (19 de moyenne). J'ai un peu réduit cette branche en ne passant pas à la verticale de Boury.

Sur la branche retour : Je tablais sur une vitesse de 25km/h. C'est en fait une moyenne de près de 50km/h  qui s'est réalisée ! Là, il va falloir que je revois mes calculs !

Bref, cette erreur de retour n'est pas grave du tout. D'abord  elle est beaucoup plus optimiste que prévu, ensuite c'est le retour ! Cela m'a permis d'aller faire un tour sur la plaine avant de rentrer.

J'avais, par mon log, fixé un délai à ma navigation de 35'. En avance sur l'horaire, j'ai donc pu augmenter un peu le circuit.

Pourquoi 35' ? Parce que sur une base de consommation de 4,5l/h, j'ai pris une marge (somme toute confortable) pour ne pas rentrer à pied !  La réalité a mis en évidence une consommation plus proche de 4l/h. De toute manière, j'avais estimé qu'une vitesse sol inférieure à 15km/h compromettait l'objectif de ma petite randonnée (c'est lent !)

Et concrètement, dans les airs , cela donnait quoi ?

Voici donc le résumé, en images ! (Cliquez sur les images pour les agrandir)

Plus les flèches sont proches, moins c'est rapide et inversement !
Vou aurez également remarqué que j'ai bien intégré le point GPS pour Gisancourt, mais que j'ai fait une erreur pour Boury. J'avais pris comme point la jonction des deux routes un peu plus à droite (Hé non Professeur Tournesol, pour une fois ce n'est pas un peu plus à l'ouest, mais un peu plus à l'est !)
Nainville, les étangs de Dangu sur la gauche, Gisors au fond, la vallée de l'Epte à droite

Petit survol de la plantation

La vallée de l'Epte



Chateau de Dangu (dans son écrin vert, sur la gauche) et les étangs du même nom.


En arrivant sur Boury



Boury au premier plan, avec son chateau et Vaudancourt au second plan, également avec son chateau

Voyez les ombres au sol. C'est joli, cela donne du relief à l'image. Elles sont longues, ce qui veut dire que le soleil baisse sur l'horizon.

Peu de temps après cette photo, j'ai engagé mon demi-tour... Oh surprise ! Ebloui par le soleil, je ne voyais plus du tout où j'allais et pendant quelques instants j'ai perdu tout repère y compris au sol.... Grand moment de solitude !

La vidéo au dessus de la vallée de l'Epte est prise à ce moment là. Le rendu blanchâtre est la saturation de l'appareil face au soleil. Une petite idée.


La plaine, de l'autre coté de la vallée, en direction de la mer (80km à vol d'oiseau environ).


Vesly, au pied du décollage.

Et encore un petit chateau ! L'aviez vous vu sur l'image précédente ?



  Retour au terrain, juste à gauche de la carrière. Le but : se poser au plus prêt des voitures, pour avoir le moins à marcher !

35 minutes de vol, 35 minutes de bonheur.

J'espère que la ballade vous a plu.

Tantôt !
Tag(s) : #Paramoteur