Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bonjour !

Dans mon post précédent, j'espèrais ne pas perdre mon statut de volant, en volant ce WE....

C'est presque réussi !

Samedi, pluie, pluie, pluie, je rend visite à mon instructeur préféré (et unique. La preuve que je ne ments pas !).
Super accueil, comme d'habitude.
Je débarque mon paramoteur, on change un silent bloc cassé (comment est ce arrivé ? No lo sé !) deux trois coups de tournevis, un démarrage du moteur et montée en régime. Bref, tout va bien.
Je le laisse là. Demain, la météo devrait s'améliorer, on devrait voler !!!

Dimanche après midi, le temps se dégage progressivement.
J'arrive à 15h00 sur le terrain, le vent est soutenu ; ce sera une séance de gonflage pour tout le monde.
Le temps passe, les nuages aussi et le ciel se dégage.
Il est l'heure de décoller !

Tout content, je mets en place ma voile, prépare mon GMP et m'équipe.
Décollage face à la voile, demi-tour, course et accelération, je suis sur la pointe des pieds, ça va y aller ! Enfin ! Et hop !.... mon moteur cafouille, retour au plancher des vaches !

Déception.

On recommence. Préchauffe moteur un peu plus longue. Rebelote. Au moment du décollage, le moteur ne tient pas le haut régime et s'étouffe.

Mika teste le moteur sur ses épaules. Idem.

On regarde, on réfléchit (dur ! dur !) on démonte on regarde, on remonte, on teste.

Ca marche !!!!  Et puis en fait non. Ca recommence.

Yves me propose son moteur. Rendez vous compte ! Le Patron me prête son moteur pour que je puisse voler !

Une première tentative de course  d'élan s'achêve dans le champs à droite, bien bien loin du terrain. Ne me demandez pas pourquoi je suis parti par là (une belle belette ?) je n'en sais rien. En tout cas, par là ça ne pouvait pas marcher, l'expérience a confirmé la théorie.

Après un retour essouflé, seconde tentative. Las. Les suspentes ne sont pas croisées dans le sens de mon demi-tour habituel. Décollage de la voile, demi-tour et.... Suspentes croisées à hauteur des yeux... On arrête tout.

Troisième tentative, c'est le bonhomme qui n'a plus de jus et en plus le vent est tombé. Bref, j'arrête là les frais.

J'aurai tout de même vu 2 nouveaux en vols. Expérience unique en son genre. Je n'oublierai jamais le mien (merci la Tortue pour la vidéo !).

Vanné (de l'exercice physique) mais heureux. J'ai repris contact, j'ai recommencé ! De l'aveu de mon instructeur, la technique est là, sans problème "Ca doit voler Loulou ! Ca doit voler "!

Mon moteur restera en convalescence chez Yves pour la semaine.

Je repars en voyant arriver les mongolfières. Très belle journée. Tout cela  est de bonne augure.

Un grand merci  à ma Femme, qui pendant que son bénet de mari courrait comme un dératé dans les champs avec un grand chiffon au dessus de la tête et un ventilateur dans le dos, elle s'occupait de nos deux Lustigs !





Tag(s) : #Paramoteur