Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bonjour,

Notre Yakkair a entamé sa seconde saison estivale comme au premier jour !

L'hivernage lui a bien réussi et en quelques coups de pompe, il a retrouvé sa forme des grands jours ! :-)

L'engouement de la découverte passé (c'était l'année dernière) le plaisir de retrouver son bateau est toujours intact.

Cette année nous avons testé un estuaire dans la Manche.

Le faible tirant d'eau du kayak lui permet de passer au dessus de la majorité des bancs de sable, même si parfois la carène frotte un peu, ça passe sans dommage. Il ne craint pas le sable.

La magie de l'estuaire est d'être à la fois sur la mer et dans les terres. C'est aussi moins de souci d'eau,car une fois la mer partie, reste la rivière pour rentrer.

Le plaisir des estuaires est aussi de naviguer entre les bancs herbeux, d'approcher les colonies d'oiseaux etc. Autant de plaisir à partager avec des enfants qui se prennent tour à tour pour Colomb découvrant de nouvelles terres que Barbe Rouge le Pirate épouvantant les autochtones (ici des goélands argentés ou des mouettes rieuses) ! :-)

Coté pêche, malgré un équipement renforcé cette année, les mulets ont gentiment continués à se moquer de nous, tapant dans la coque mais se riant de nos hameçons. Ce n'est pas grave, personne n'attendait notre pêche miraculeuse pour se sustenter (et puis, je pense que nous aurions été bien embarrassés avec une prise, finalement).

La suite des vacances à l'ile d'Oléron.

Le site n'a pas changé depuis l'année dernière. Le plaisir de naviguer, de croiser des bateaux, de discuter un instant avec d'autre plaisancier, et la pêche (toujours aussi miraculeuse) sont au rendez-vous.

Un incident rocheux réparé grâce à un voisin astucieux et bricoleur.

Seul petit incident : habitué aux bancs de sable, je ne me suis pas méfié, mais ici il y a des rochers coupants qui émergent à marée descendante ! Bilan, j'ai frotté et pour le coup la toile n'a pas aimé la caresse rocailleuse. L'enduit a été proprement tailladé jusqu'à la toile, sur une bonne longueur et en un rien de temps...

J'ai cherché un kit de réparation pour bateau pneumatique (type Zodiac). Mais finalement après cet achat, c'est mon voisin qui ma sauvé mes vacances !

Le kit demandait une coque parfaitement sèche et propre, un temps de collage de 48h et de séchage d'une semaine sans mise à l'eau. Autant dire que les vacances y étaient, elles à l'eau ! :-(

Mon voisin (ancien menuisier, bricoleur insatiable et de génie) me propose son mastic en tube de chez Würth. Il recolle ses chaussures de pêche avec, et cela semble tenir.

Je tente l'expérience. En 10 minutes, le mastic est posé au pistolet, étalé à la spatule et lissé avec une demi pomme de terre !

La réparation était prête le soir même. Impeccable. En plus, la couleur du mastic est quasiment celle de la toile.

Que des avantages à ce mastic ! Il n'a pas bougé malgré l'eau de mer, les frottements de manipulation sur le sable. Et en plus la souplesse du tissus est conservée. Un miracle ! :-)

Voilà, c'est la fin des aventures. Pas de photo, elles sont toutes sur le post de présentation que j'ai fait et que vous retrouverez sur ce blog.

En 2014, le programme ne m'a pas permis de naviguer sur les eaux intérieures avec le Yakkair. J'espère bien réaliser cela en 2015 et une autre expérience, mais chut ! C'est un secret ! Soyez patients ! :-)

Merci pour votre visite et n'hésitez pas à laisser un message.

Tantôt ! :-)